logo
Association
Mines en Corbières


Non connecté

connect connect fige
Identité Détails Photos
L'Aiguille
Commune : Palairac Intérêt : 3/5
numéro : 63 icone Boucle randonnée :
9
Latitude (°)/UTM : 42xxxxx/Nxxxxx Longitude (°)/UTM : 2xxxxx/Exxxxx Parcelle(s) cadastrale(s) :
C3 422, 424, 425
Type : Galerie Police : Maire Propriétaire :
Commune
Minéralisation principale : Pb
Dernière concession :
Bousole
Période(s) d'activité :
XVII ? , XVIII ?

L'Aiguille

Accès

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Etat

Mise en sécurité en 1983, le puits est fermé par un dalle de béton et la galerie de travers-banc par un talus de terre. Avec le temps ce talus s'est affaissé et un passage est possible. La voûte a cette endroit est assez fragile.

Souhait dans le cadre des boucles de randonnées

Accès facile, site minier intéressant par la configuration type du réseau et sa taille réduite. Il faudrait dégager le talus de terre, consolider le porche, mettre une grille qu'on puisse ouvrir.Dans le cadre de visite guidée et encadrée, ce serait l'exemple type, bien conservé et facilement accesssible, de mine à découvrir.

Minéralisations

Pb Ag : galène argentifère (PbS), un peu de bournonite (PbCuSbS3) et barytine (BaSO4), Au.
Les analyses réalisées au XX ont donné des teneurs en plomb de 30 à 50%, en argent de 200 à 1800 g/tonne et en or de 6 à 38 g/tonne.

Description et Historique

A l'intérieur, on peut avoir accès à toute la mine, sauf la partie noyée. Cette partie se développe sous le niveau de la galerie à 15 m de l'entrée. Les bois d'étayement dans cette partie noyée, bien conservé, sont facilement visibles. Le coeur de la mine est une petite cavité qui se développe entre le puits noyé et le puits vertical parfaitement cylindrique qui remonte à la surface. Une galerie de recherche se termine par descente dans la partie noyée. Un filon de quartz est toujours visible près du puits dans un boyau accessible par les deux extrémités.
On ne sais pas de quand date cette mine. La galerie d'entrée a été percée à la poudre et est donc relativement récente.
La première description de la mine remonte à 1837 par l'ingénieur des mines Vène.
Peut-être César d'Arçons l'a-t-il exploité ? Et les diverses compagnies du XVIII : Roussel, Privat, ...

L'Aiguille